14.10.09




La "fatigue" est un mot courant que l'on utilise fréquemment et pour décrire des états très variés. De la "bonne" fatigue, directement liée à un effort sportif ou intellectuel, à la fatigue chronique ou fibromyalgie, véritable maladie aux causes encore mal connues, la fatigue peut être le révélateur d'affections extrêmement diverses.




Dans le dictionnaire des affections médicales, la fatigue est un symptôme révélateur... pour à peu près toutes les affections, d'origine organique, virale ou psychique. Le nombre de patients se présentant dans les cabinets médicaux en invoquant une fatigue excessive est de plus en plus important, et les médecins doivent donc commencer par "trier" les cas avant de pouvoir avancer un diagnostic.

La fatigue peut être l'indicateur d'une affection bénigne, due à un virus par exempe : grippe, gastro, angine etc. Des maladies plus graves comme le cancer ou le sida se manifestent également par une fatigue intense. Enfin, certaines maladies provoquant des désordres physiologiques, comme l'hépatite ou l'hypothyroïdie, sont systématiquement accompagnées d'une grande fatigue.

La fatigue est enfin le symptôme le plus marquant de bon nombre d'affections d'ordre psychologique : surmenage ou dépression, la fatigue est omniprésente dans ces cas-là. Selon l'origine de la fatigue décrite par les patients, le traitement à suivre sera extrêmement différent. Lorsque la fatigue est organique, le traitement de la maladie elle-même sera l'unique solution pour retrouver forme et tonus. Lorsqu'elle est d'origine psychique, la fatigue doit être prise avec autant de sérieux, et peut-être combattue par le biais d'une psychothérapie, ou d'une modification des habitudes de vie du patient (plus grande pratique du sport, réorientation professionnelle, remise en question de la vie personnelle et affective du patient etc.).



livre,fatigue



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis m’intéresse.

Hi There, I am