8.3.10

Problème sommeil




En France, une personne sur trois avoue avoir déjà rencontré un problème de sommeil récurrents. Prenant des formes diverses et causé par des facteurs internes ou externe, le problème de sommeil est donc un mal courant, qu'il ne faut pas mésestimer pour autant.

Un problème de sommeil peut être transitoire, et passer au bout de quelques jours ou de quelques semaines. Mais lorsqu'il s'installe dans le temps et devient habituel, la santé physique et psychique de l'individu est en jeu. Un problème de sommeil qui dure plus de 3 semaines d'affilées doit absolument être combattu.





Un problème de sommeil peut prendre la forme d'une insomnie, c'est-à-dire une incapacité à trouver le sommeil ou un réveil prématuré. Le problème de sommeil peut aussi se traduire par des réveils nocturnes. S'ils n'influent que modérément sur les performances de la journées, ce type de problème de sommeil devient vite source d'angoisse et peut d'ailleurs finir par se transformer en insomnie...

Si la médication constitue une réponse possible au problème de sommeil, elle est toutefois déconseillée car un phénomène de dépendance s'installe très rapidement et l'endormissement sans somnifère ou anxiolytique devient délicat par la suite. Pour la plupart des patients, le problème de sommeil peut en revanche être résolu par une hygiène de vie plus strict (proscrire les excitants, se coucher et se lever à heure fixe, pratiquer une activité physique dans la journée, éviter les repas lourds avant le coucher) ainsi que par quelques saines habitudes (instaurer des rites avant de se coucher, tenir la chambre propre et aérée).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis m’intéresse.

Hi There, I am