20.5.10

Combien de temps dormez-vous ?

Hé oui, le sommeil interrompu, les nuits écourtées, le réveil matinal difficile causé par l'insomnie occasionnent la dépression nerveuse et à longue échéance, la dépression majeure. La plupart d'entre nous ont besoin de six à huit heures de sommeil par nuit, et rarement sont les fois où nous remplissons le quota.

La caféine, bien qu'elle ne semble pas affecter tout le monde de la même manière, est tout de même responsable d'un manque de sommeil paradoxal au cours des nuits. Elle est la cause des états de fatigue générale qui poussent ceux qui en sont victimes à consommer davantage de café et donc à rentrer dans un cercle vicieux.

Des personnes repoussent l'heure du sommeil convaincu qu'ils peuvent abuser de leur force assez longtemps sans risques. Ils réduisent ainsi leur temps de sommeil de deux heures et parfois un peu plus.

Ainsi, la nuit ne dure pour eux que quatre ou six heures. Le sommeil paradoxal ne survient que peu de fois en si peu de temps et surtout de courte durée. Si en plus, ses personnes recourent à la caféine ou tout autre excitant pour tenir le coup, elles réduisent alors considérablement ce temps de sommeil profond risquant journellement de rentrer plus avant dans un état dépressif.

Le pire reste à venir. Considérant qu'une grande partie de la population française souffre de l'apnée du sommeil sans le savoir, le risque encouru avec ce genre de comportement est alarmant.

En effet, la consommation d'alcool, de caféine et tout autre excitant se répercute sur la qualité du sommeil et augmente l'apnée du sommeil pour celui qui en souffre. Ces troubles deviennent alors sévères et rendent le traitement plus lourd en plus de rendre dépressif.

Ce qui est le plus paradoxal dans ce phénomène lié au trouble du sommeil, c'est qu'une personne qui souffre de dépression sans aucun lien avec son temps de repos peut se sentir mieux lorsqu'elle réduit ses heures de sommeil. En effet, il se trouve que dans les premiers temps qui succèdent ce trouble, l'organisme génère des hormones euphorisantes.

Mais cela ne dure pas et l'effet inverse ne tarde pas à venir. C'est pourquoi il est important de ne jamais négliger la cause dans le cas de la dépression.

A bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis m’intéresse.

Hi There, I am